Maître Charles Cazals, avocat au barreau de Paris, témoigne sur le danger d’une possible arnaque de falsification de date en 2020 : les documents officiels comme les testaments, les donations et les successions ne sont pas concernés car ces documents sont signés avec un notaire via un acte authentique.

Matinale de LCI, vendredi 3 janvier 2020.

Fermer le menu

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Si vous souhaitez refuser ces cookies, certains contenus seront désactivés.